1/2

les viaducs

Autour,

l’horizon hagard d’une terre

qui ne connaît plus le visage de l’Homme,

mais dont la main est à jamais présente.

 

Soudain, la plaine est parcourue d’un souffle :

vitesse,

violence,

vibrations...

un train zébré dans le ciel !

Enveloppée par la rumeur,

battue par les vents,

une femme.

 

Ses yeux percent les kilomètres,

jusqu’à ne plus voir.

 

Alors,

ses sens atrophiés par la ville s’éveillent,

ses émotions l’emplissent jusqu’à la déborder, 

un sentiment nouveau l’habite :

le Sublime !

Résumé

  

Programme : Stratégie et prospective

Situation : La Côtière (01) - 30 km au nord de Lyon

Année :  2014 - Master 2, ENSAL 

 

 

Problématique 

Réflexion autour des stratégies et des approches architecturales adaptées à l’émergence mondiale d’une nouvelle condition urbaine : la ville générique. En plein essor, ce phénomène réinvente les valeurs et les pratiques urbaines. Le paysage connaît également une transformation si délicate à assumer qu’elle est perçue comme une crise. Il est nécessaire d’élaborer un nouveau système de valeurs et de modèles pour ‘artialisaliser’ les territoires actuellement délaissés par notre regard. Voilà la problématique à laquelle nous sommes confrontés dans ce site, dont les paysages sont rejetés de la conscience collective. 

Développement

La crise du paysage

La campagne bucolique française, avec son clocher, ses champs et ses calvaires en bord de route... mais, voilà que s'impriment sur ce paysage bien connu des lotissements, des zones commerciales et des axes de communication. Cette trilogie infernale donne corps à l'urbanisation générique et à ce qui est perçu comme une crise du paysage.

- Crise In Situ due à la détérioration voire à la destruction des paysages traditionnels. Les abords des villes, les banlieues sinistres, le mitage, la rurbanisation, la pollution visuelle et le manque d’entretien du territoire rural font subir des sévices irréversibles à l’image de la campagne bucolique française.

 

- Crise In Visu due à une pénurie de modèles qui nous permettraient d’apprécier ce que nous avons sous les yeux.
Face à la mort du paysage traditionnel, nous sommes confrontés à un dénuement perceptif et esthétique de nos villes et de nos campagnes. Les territoires contemporains connaissent alors un abandon in visu. 

 

Des paysages à inventer

- artialisation In Situ (directe)

intervention de l'homme dans la substance même de l'objet


- artialisation In Visu (par la médiation du regard) : élaboration de modèles culturels qui imprègnent le regard de l'homme, transformant à distance sa perception de l'objet

Le paysage n'existe pas à l'état naturel, le paysage est culturel.

La transformation du pays (réalité terrestre) en paysage suppose une intervention artistique. Cette métamorphose est nommée par Alain Roger et Montaigne avant lui "artialisation". Elle peut s'effectuer de deux manières :

 

 

Avant de devenir des destinations prisées, la montagne et la mer étaient décriés jusqu'au XVIIe siècle. Les arts (écriture, peinture, puis photographie) ont instruit le regard sur ces lieux, contribuant ainsi à la réhabilitation de ces géographies délaissées en occident et à l'avènement des cartes postales de vacances !

 

 

 

«Nous ne savons pas encore voir nos complexes industriels, la puissance paysagère d’une autoroute. À nous de former les schèmes de vision qui nous les rendrons esthétiques ! À nous de savoir transformer cette balafre en visage et cette plaie en paysage !»

(Alain Roger, Court traité du paysage, 1997)

L'invention de la montagne et de la mer a introduit une esthétique nouvelle : le Sublime. À l'instar de ces éléments naturels, les infrastructures possèdent une puissance paysagère hors du commun qui suscite le sentiment du Sublime. 

Le Sublime désigne une qualité d’extrême amplitude ou de force, qui transcende le beau. Le beau procure un plaisir simple et immérité, et suscite immédiatement l’amour. Le sublime, au contraire, provoque une délectation, une fascination mêlée de répulsion, une “horreur délicieuse”, une “tranquillité teintée de terreur”. Le sublime est lié au sentiment d’inaccessibilité, d’incommensurable, de grandeur et du grandiose, et déclenche en tant que tel un étonnement, inspiré par la crainte ou le respect.

Artialisation In Visu et activation des modèles culturels

“Nous n’évoluons pas dans le réel, mais dans l’idée éminemment subjective qu’on s’en fait, dans le fantasme qu’on y plaque”.   Photographe Cédric Delsaux

L’expérience urbaine est de nature hybride : elle est à la fois expérimentation physique et échappée de l’imaginaire. Le réel apparaît fantastique parfois.

 

Les infrastructures aériennes des viaducs de la Côtière présentent un fort pouvoir d’évocation fictionnelle. Nous nous référons à la science-fiction, seul modèle culturel évoquant massivement ces objets surhumains. Nous considérons nécessaire de ne pas contredire la puissance d’évocation du site lors de la phase d'artialisation In Situ que nous nous proposons de réaliser.

Artialisation In Situ par le biais de l'architecture

Le site de projet choisi est localisé le long de l’axe Lyon-Genève, entre les communes de Beynost et de la Boisse. Circonscrit par deux viaducs, des autoroutes et des voies ferrées, plongé dans une nature indomptée, environné par des lignes haute-tension et des pavillons, il est éminemment représentatif de la "campagne contemporaine". Ce terrain - très estimable en raison de sa proximité avec des réseaux performants et des espaces naturels diversifiés - constitue une immense ressource foncière, aujourd’hui délaissée en raison de la proximité des infrastructures aériennes.

Il nous paraît opportun d’intervenir dans ce site exceptionnel - tant par ses qualités intrinsèques que par sa localisation– avec une opération de logements collectifs capable de révéler les paysages latents des infrastructures de la plaine de l'Ain. Le projet présenté à la suite est une exploration sur la capacité d’un site délaissé à être habité. La puissance de ce lieu convoque une proposition architecturale radicale en adéquation avec la part de fiction du site et avec les modes de vie actuels.

halimi craie copie.png
victoria_edited.png
NORD3.jpg